FANDOM


Même avec des connaissances réduite de la nature ou des possibilités de la Magie, ses praticiens ont mis au point 8 règles incontournables. Chaque mage, jusqu'au dernier des apprenti les connait et les respectent, autant pour sa propre sécurité que pour celle des autres.

L'Art prend du temps. Modifier

Lancer un sort, ce n'est pas comme donner un coup d'épée ou bander un arc. Cela nécessite de se concentrer et visualiser précisément tous les paramètres du sort en question : taille, intensité, quantité de magie, forme, distance... Par exemple, là où un archer décoche une flèche et ne se soucie plus de celle-ci puisqu'elle est laissée libre, un mage de feu doit se concentrer sur son projectile tout le long de son trajet, sous peine de le voir s'évanouir dans les airs. En conséquence de quoi, même le sort le plus simple vous demandera quelques secondes de concentration et de réflexion. Seuls les plus grands mages peuvent réussir à lancer des sorts instinctivement, et encore il ne s'agit là que de sorts extrêmement basiques et répétés des heures et des heures.

La magie est instable. Modifier

Aussi grande soit la concentration du mage, la magie reste une énergie instable au comportement parfois erratique. Nul n'est à l'abri d'un sursaut de puissance ou d'une soudaine tarification du flux. Bien que rares, ces événements peuvent avoir de graves conséquences. De manière plus commune, il est très rare qu'un mage réussisse à maîtriser parfaitement l'ensemble de l'énergie qu'il déploie et une partie s'échappera. Souvent sans conséquences, des effets secondaires peuvent néanmoins se manifester. D'autant plus facilement que la quantité d'énergie, et donc de fuites, est grande ou que la concentration est faible. Ces effets secondaires peuvent être de toute sortes, affectant la cible, le mage, l'environnement autour. Parfois même l'énergie se contente de stagner pour ne se révéler qu'à la prochaine occasion. Cela se produit principalement lorsque de grosses quantités de magie ont été échangées. D'anciens champs de bataille magique recèlent parfois des poches entières de magie qui n'attendent qu'un stimulus pour se déchaîner.

L'Art est fatigant. Modifier

Même si le mage ne puise pas dans son énergie personnelle pour alimenter le sort, la seule canalisation de la magie est éprouvante pour son corps. Une bonne condition physique et du repos sont donc nécessaires pour qui espèrent user de plusieurs sorts. Les rituels et l'utilisation de focaliseur permettent de réduire la fatigue mais jamais de l'annuler. Dans les cas les plus grave, cela peut-être si épuisant que des nausées, évanouissements, vertiges, asphyxie ou autres symptômes se fassent sentir. Si le mage atteint continue de faire appel à son pouvoir, celui-ci peut même dévorer les chairs et l'énergie vitale du mage, provoquant des brûlures profondes extrêmement difficiles voir impossibles à guérir et à l'aspect reconnaissable. Dans les cas les plus extrêmes, c'est tout le mage qui peut se faire consumer par le pouvoir, rejoignant alors bien souvent la légende tant à cause sa disparition que par la puissance qu'il aura déchaîné.

L'Art est personnel. Modifier

Il existe une manière de manipuler la magie pour chaque mage, sorcier ou autre pratiquant. De par sa nature indéfinie, la magie accepte de nombreux concepts de la part de ceux qui prétendent à la maîtriser et chacun développera sa propre façon de voir les choses. Si l'enseignement et la culture dans laquelle le mage a grandis vont forcément influencer sa conception et ses pratiques, il n'est toutefois jamais de similitudes parfaites, et cela d'autant plus que l'expérience s'accumule. Si deux apprentis n'auront que peu de différences entre eux, elles ne feront que se renforcer au fur à mesure de leur apprentissage et du lien qu'ils tisseront avec l'Art. En dehors de simple débat d'idées et de différences dans les incantations, les gestes et autres, certains mages préféreront la sécurité là où d'autres joueront avec le feu. Certains chercheront la puissance brute tandis que d'autre privilégieront la rapidité. Chacun développera ses préférences comme un bretteur son style.

L'Art n'est pas inné. Modifier

Apprendre à maîtriser la magie nécessite plusieurs années de pratique régulière, si ce n'est assidue. De même, si la pratique est indispensable, elle se suffit rarement à elle-même et les autodidactes meurent bien souvent d'accidents magiques avant d'avoir sus maîtriser leurs talents. Les livres traitant de la magie sont rares, et ceux écrits par des personnes qui s'y connaissent encore plus, la plupart des mages ont donc été formés par un maître.

La spécialisation est nécessaire. Modifier

La magie possède un potentiel théoriquement illimité. Considérant ce fait, le spécialiste aura toujours l'avantage sur le touche-à-tout. Chaque utilisation de la magie nécessite d'ajuster sa façon de penser et de manipuler l'énergie. Pour comprendre, on peut associer chaque utilisation de la magie à une couleur : certaines sont des nuances si subtiles que l'oeil s'y trompe, d'autre sont si différentes qu'elles ne semblent avoir aucun point commun. Dès lors il est indispensable pour espérer progresser de savoir se concentrer sur certains aspects. Bien évidemment, avec l'expérience les possibilités s'élargissent mais même les plus puissants archimages sont confrontés à des limites, des marches que leur esprit ne peut pas enjamber. Ainsi, si la progression ne s'arrête jamais vraiment, personne ne peut maîtriser l'entièreté des possibilités.

Le rapport puissance/concentration est primordial. Modifier

Un sort réussit passe par un juste dosage de la puissance utilisée et de la concentration du mage. Utilisez trop de puissance sans avoir la concentration nécessaire et votre sort échappera à tout contrôle, pour des effets dramatiques et souvent sur vous même. A contrario, passer trop de temps à se concentrer risque d'avoir les même effets, les risques de perdre le fil de votre pensée et de provoquer des fuites d'énergie devenant bien plus grands. Ainsi il faut savoir justement doser et ne pas garder trop longtemps l'énergie contrainte pour mieux la maîtriser.

Les focaliseurs et rituels sont importants. Modifier

En pratique, il est extrêmement rare qu'un mage puisse supporter physiquement le contrôle de toute l'énergie qu'il est en mesure de plier à sa volonté. C'est pourquoi, quel que soit leur niveau, l'extrême majorité des mages utilisent différentes astuces pour se soulager d'une certaine fatigue. La plus simple est l'utilisation de focaliseur et convient très bien aux sorts communs. Tous les autres procédés visant à réduire la fatigue du mage sont appelés simplement rituels. Il s'agit de diverses installations à la nature aussi variées que les focaliseurs. Là encore l'important n'est pas la nature magique du rituel en lui-même, mais la puissance avec lequel le mage peut lier son esprit à celui-ci. Les rituels ont de plus la faculté de pouvoir relier l'esprit de plusieurs mages et sont très souvent utilisés par les cabales et autres congrégations. Moins personnels, souvent très culturels, il en existe de toute tailles. Plus un rituel est complexe et long, plus le mage arrivera à se lier à lui et meilleure sera la canalisation de la magie. Certains rituels peuvent durer des heures, voir des jours. Plus que la puissance brute, ceux-ci sont souvent utilisés pour produire des effets plus subtils tels que des malédictions, sorts plus ou moins retardés et autres enchantements et assimilés.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.