FANDOM


830226LANTE04

Symbole de Lante

Géographie Modifier

Située au sud des Falaises d’Arkan ,  les terres de Lante sont bornées au sud par la région de Lörn et le début des monts wandriens  près des quels sont bâtis de petits forts de l'armée ainsi que l’entrée vers la forêt d’Aduram et plus loin , le territoire elfique. Au nord sa frontière se limite aux premiers contreforts de la Haute-Virnée . A l'ouest le passage remonte vers la Citée de Thanor tandis qu'à l'est le territoire s'arrête aux premières montagnes bordant  la Vallée de Nérania . Le Royaume des Plaines est composé de différents types de paysage. On y trouve majoritairement de vaste plaines vallonnées et de nombreux champs et pâturage. Il est coupé en deux par la Virnée qui rejoint plus loin au sud l’Olyia tandis qu'au nord débutent les Hautes-Terres.  Il existe plusieurs petits villages ainsi que des  groupements de fermes disséminées sur le territoire mais la ville la plus importante reste sa capitale, Lante.

Description de la cité Modifier

Fort Hardrek Modifier

713836BOURGLANTE

Lante n’avait pas une réputation de place-forte inexpugnable, car la ville était à l’origine bâtie pour le commerce et non pas pour la guerre. Toutefois, l’arrivée de la majeure partie de ce qu’il restait de l’armée naine de Kirgan engorgea rapidement les capacités d’accueil des casernes dont disposait la ville. Il fallait rapidement trouver une solution et les artisans nains se mirent à l’œuvre. Ce constat les amena  à la création d’une véritable place-forte le long des murailles ouest de la ville. «Fort Mithral» fut le nom donné à cette forteresse à l’origine. Véritable joyaux de l’architecture des plaines mêlant modernisme et tradition, le fort ne fut que récemment terminé. Il dispose d’une grande caserne ainsi que d’une prison. Le Roi de Lante le renomma en hommage à son père disparut, héros de la ville.

Le Palais et le bourg Modifier

Le palais de l’ancien comte de Lante, mort durant la Malenuit sert désormais de chambre du conseil, de tribunal, de chancellerie ainsi que de sale du trône. Situé sur la grande place à laquelle mène les artères principales, «Le Palais» comme le surnomment couramment les habitants  est le centre névralgique de la citée. Sur la place autour du palais  se trouvent divers bâtiments annexes. L’ancienne prison de la ville situé du coté Est de la place fut il y a peu transformé en armurerie. Le Trésor de Lante se trouve lui côté Sud. Sur le côté Ouest de la place se situe l’ancienne caserne de Lante encore en activité. Si la plupart des soldats se trouvent à Fort Hardrek, un contingent reste au centre de la ville, aussi bien pour assurer l’ordre et organiser les patrouilles que pour protéger cet endroit d’une importance capitale. Sur le côté Nord enfin se trouve un bâtiment annexe du Palais servant parfois de lieu de réunion. On trouve aussi le bâtiment récemment construit abritant la milice du Capitaine DurAcier ainsi qu’un Hall réservé aux commerçants nains.

Le quartier des temples Modifier

Après le Voile, les nains furent grandement ébranlés dans leurs croyances. L’ancienne ville ne disposant pas de Temple, beaucoup de nains y virent un signe du manque de dévotion des lieux. Pendant la Longue-Nuit, le Général Hardrek décida de réservé une partit entière du Nord-Est de la ville à la construction d’édifice religieux. Un Temple de Mogar vit le jour, ainsi que de nombreux temples annexes réservés aux dieux du panthéon nain comme Ikthor ou Lirgan. Les croyants de la ville disposaient maintenant d’un lieu où pratiquer leur foi.

Les entrepôts et greniers Modifier

Ville commerçante, Lante disposait depuis toujours d’un vaste réseau d’entrepôts où les marchands venus des différents coins du monde pouvaient stocker leurs biens. Situé au Sud Ouest de la ville, ce quartier est désormais sous un contrôle étroit de l’armée qui en assure la sécurité et punit fermement les contrevenants. Les coffres nains étaient réputés être inviolables, leurs entrepôts devaient également l’être. Les marchands non-nains reçurent l’exceptionnelle permission de stocker leurs biens dans les entrepôts, ceux dont ils disposaient à l’enclave n’offrant pas toujours une garantie de sécurité suffisante pour le commerce. On instaura de nombreuses patrouilles autour  de la zone et ordonna d’un ton sans équivoque que rien ne vienne nuire aux affaires qui se nouaient. Lante avait beau être une ville naine, les revenus liés au commerce ne devaient  pas être sacrifiés. La ville dispose aussi de quelques  entrepôts fluviaux à destination du Sud ou du Nord. Bien que relativement peu développé pour l’instant, Lante représente toujours un arrêt intéressant sur la route de la Nanie. Non loin de la on trouve aussi les énormes greniers de Lante ou les nains stockent leurs réserves de nourritures ainsi que les stocks pouvant être  exporté.

L'Enclave Modifier

Lorsque les non-nains furent interdits de séjour à l‘intérieur des murailles de la ville, les marchands venus du Nord de la Péninsule s’installèrent dans un campement de fortune bâti en quelques jours près de la porte Sud. Mais comme souvent dans l’histoire, l’économie a eu raison des choix politiques, et ce qui devait n’être qu’un campement provisoire pour des marchands se développa à une vitesse effarante. Tavernes, bordels et boutiques se mirent à surgir de terre, et l’ancien général Poing-de-fer accepta que les patrouilles naines assurent la protection de ce nouveau quartier. Une palissade en bois fut construite afin de protéger les habitants de l’enclave et peu après des postes de gardes et autres tours de guets firent leur apparition. On pouvait considérer que l’enclave était la partie de Lante ressemblant le plus à ce que fut la cité avant la destruction de Kirgan. Un monde cosmopolite ou toutes les races se mélangeaient pour y traiter leurs affaires, s’arnaquer, vendre et acheter des biens venus d‘aussi loin que la puissante Ydril ou l’envoutante Alëandir. Une nouvelle fois, preuve fut faite que rien ne peut stopper le commerce. Aujourd’hui l’Enclave est encore accessible aux étrangers et reste le quartier bouillonnant qu’il a toujours était. La politique menez à l’égard des étrangers ralentit raisonnablement le commerce, les affaires et négociation étant bien implanté dans le paysage de la ville. Les nains ont récemment terminé la construction d’une muraille entourant le quartier.

Relations Modifier

Thanor Modifier

Les relations entre les deux villes n’étaient pas au beau fixe jusqu’à il y a peut. Le Voile ayant supprimé tout contact entre les deux citées, les nains en sont devenus méfiant. La nomination récente du Roi de Lante, Thorgrel Poing-de-fer, à permit de raviver la flamme éteinte et bien que les citées ne soient pas encore complètement dans le même giron, l’ancien statu quo à tendance à évoluer vers une possible unité.

Almis Modifier

Lante bien qu’affaiblit fut aussi présente lors de la reconquête de la Perle du nord. Ne pouvant se permettre d’échanger des biens qui lui sont pour l’instant précieux, elle met à contribution ses nombreux bras afin de venir en aide aux frères nains de la vallée de Nérania.

Les Wandres Modifier

La région représente le premier type de menace pour les nains de Lantes et ceux de la région de Lörn affilié au Royaume des plaines. Lante mène une politique durcit à l’égard des sauvages préférant adopter une stratégie plus agressive que défensive. Il est dit que le Roi actuel de la citée nourris une haine rancunière contre les hommes des clans.

La Péninsule Modifier

La citée du Sud commerce toujours avec les hommes mais les relations se sont récemment tendu. Les traditions naines sont remise en avant et les marchands nons-nains ne disposent plus d’autant de liberté qu’avant bien que la ville reste plus accessible que du temps de la loi martial.

L'économie Modifier

Lante bénéficie de la richesse des plaines du Brissalion. Le sol est fertile et le climat relativement plus doux que dans les Hautes-Terres. Ainsi, la citée vie principalement de la culture d’un blé des plus rustiques. Produisant moins que les variétés du sud habitué aux terres chaudes, celui a le mérite de consommer moins d’eau et d’être plus résistant aux froides températures et aux grands vents. Les nains déclinent donc cette céréale sous toutes ses formes, notamment en farine servant à l’élaboration d’un pain à la mie consistante. La citée s’enorgueillit de produire aussi le fameux houblon et l’orge nécessaire au brassage de la bière.  Cette particularité fait de la citée du Brissalion une plaque tournante du commerce du nectar nain et attire foule de clan de brasseur.

En plus de ses champs, Lante est réputé pour son élevage de grand troupeau. Bien que les nains chassent aussi pour transformer fourrure et autre peau. Il est bien plus aisé d’élever sa nourriture pour qu’elle soit à disposition en temps voulu. Les vastes landes permettent donc aux nains d’agrémenter leurs repas de viandes fraîches. Lante n’exporte pas énormément de cette marchandise, préférant saler les jambons et les mettre de cotés pour les périodes de disette.

La région de Lörn situé au pied des Wandres fournit la citée en bois. Celui-ci est utilisé pour la construction des bâtiments mais aussi pour l’artisanat revendu par la suite. On y extrait aussi un peu de fer, mais de basse qualité et en très petite quantité si bien que Lante dépend de son commerce pour agrémenter ses stocks.

Dernière denrée notable des Lantais, le tabac et l’herbe à pipe. Cultivé en extérieur pour certaines variétés et en cave pour d’autre plus sensible, la citée en tire un grand prestige.

Religion Modifier

Les événements de la Malenuit, aussi nommé Voile, ont profondément choqué les différentes populations des plaines du Brissalion, oscillent souvent entre dégoût généralisé de toute forme de religion et un fanatisme absol. Les nains commencent à se retourner peu à peu vers les anciennes croyances, gage de sureté dans la société actuel.

Le culte des Cinq n’est pourtant plus dominant. Pour les habitants des plaines, c’est Brissea et Mogar qui restent des figures phare lié aux croyances primaire. Mais un bon nombre de nain se tournent maintenant vers les Héros des Sagas, déifié dans un Panthéon des Ancêtres. Ainsi, à leurs yeux,  les dieux ne sont plus seulement des protecteurs mais aussi des gardiens, pouvant punir ceux qui ne le méritent dont les hérauts seraient les demi-dieux Nains.

Société Modifier

La ville de Lante, ainsi que les grandes plaines qui entourent la ville, furent à l'origine colonisées par des nains venu du nord. Ainsi les coutumes naines s'ancrèrent profondément dans tout le Brissalion. Les rares humains, ainsi que les très rares elfes, vivant dans ces terres s'approprièrent également ses coutumes et les modifièrent quelque peu leur morphologie et culture d'origine afin de s’adapter. Il existe donc différentes sortes de coutumes à travers les plaines. Majoritairement nordiques ses habitants se sont habitués à s'entraider pendant les longs hivers.

Au niveau de l'architecture il existe deux types d'habitations. Les premières, et les plus nombreuses, sont inspirées des cités troglodytes naines et sont souvent creusées dans la terre, plus ou moins profondément et aménagées. Généralement l'entrée se fait par un petit bâtiment en pierre souvent fortifié. De nombreuses fermes sont construites sur ce principe et lorsqu'elles se regroupent en petits villages ils sont le plus souvent invisibles. Un deuxième type d'habitation est utilisé essentiellement dans les  villes. Partiellement enterré dans le sol ces maisons sont faites de pierres mais également de bois et sont de véritables forteresses, ayant souvent une tour de guet permettant de surveiller les environs. Souvent disposées en cercle autour de la place centrale ces bâtiments forment ainsi une véritable muraille et sont souvent reliées entre elles par des tunnels. De larges poutres de chêne sont utilisées afin de construire ces habitations uniques.

Les différences linguistiques entre les peuples ont fait que, malgré la domination du nain, un dialecte s'est peu à peu créer autour de cette culture particulière. Les nains ont ainsi prit pour habitude de rédiger la majeure partie des transactions dans la double langue. Il en va de même pour les documents  officiels permettant ainsi d'éviter les quiproquos et le classique barrage de la langue. Nombre des habitants de Lante ainsi que des plaines sont bilingues. Forgés dans un creuset purement guerrier. La plupart, pour ne pas dire tous, savent manier différentes types d'armes, allant de l'épée à la simple masse en passant par les dagues ou les arcs et ont appris à se battre contre un adversaire plus ou moins sauvage. Mais malgré cette culture guerrière c’est la paix qui domine sur les plaines, les nains préférant l'entraide à la guerre. Malgré l'isolement de certains villages, Lante est reconnu comme une puissance bénéfique et ses sujets lui sont loyaux jusqu’à dans les endroits les plus éloignés.

Système politique Modifier

Lante resta pendant longtemps un simple carrefour commercial géré par les nains situé  à l’intersection des trois peuples. Suite à la destruction de Kirgan, cette ville fut  brutalement projetée sur le devant de la scène. La cohorte de réfugiés venue de l’ancienne capitale détruite et menée par le général Hardrek Poing-de-fer amena avec elle d’important changement qui perdurent encore aujourd’hui.

Lors du gouvernement monté par Hardrek la ville resta longtemps calfeutrée sur elle-même, il instaura une loi Martial et un retour aux valeurs. Le centre ville  et  tous les bâtiments situés à l’intérieur des murailles furent réservés uniquement aux peuples des montagnes. Les humains, les elfes et les étrangers de tout autre horizon durent loger dans une enclave qui s'étendit peu à peu à l'extérieur de Lante .Formant même de nombreux faubourgs grouillant de vie. La citée connut de nombreux rebondissement, l’ancien général nain et Roi de Lante laissa alors son poste avec l’aval du conseil à un nain de plus basse extraction nommait Valek Cri-de-Rune. Le héros de la fuite de Kirgan disparut peut de temps après dans la Lande. Pendant cette période la ville s’ouvrit un peu plus aux autres, certaines lois furent changées, d’autre abolis. Bien que le commerce avait toujours fait partit intégrante de l’histoire de la citée, le Voile avait creusé un sillon profond dans les croyances des nains et beaucoup d’entre eux n’hésitaient pas à blâmer les relations qu’avaient eux les fils de Mogar avec les disciples de Néera et Kyria. Certains voyaient même dans la Malenuit une juste  punition des actes des anciens. La pression des mécontents se fit de plus en plus forte si bien que le Roi élu disparut de l’échiquier politique. Ainsi quand arriva enfin Thorgrel, le fils de l’ancien roi de la citée, la  donne changea, il était en effet le successeur attiré prêt à faire défendre les valeurs naines originelles. Celui-ci dirige depuis la citée en suivant les traces de son père, il est secondé par un conseil des plus Anciens nains, gardien de la mémoire du peuple de Kirgan.

Population Modifier

Plus de 35 000 habitants vivaient à Lante avant le Voile, dont moins d’une moitié de nains. Le reste se constituait d’humains, d’elfes et de quelques demi-sang. Mais suite à l’arrivée des réfugiés et à l’ordre du général Ironwrist selon lequel les non-nains ne pouvaient plus résider à Lante même, ces chiffres ont été profondément modifiés.

Désormais, et sans compter les forces militaires, près de 55 000 nains vivent dans la cité, ce qui reste toutefois bien loin de ce dont pouvait se targuer Kirgan du temps de sa splendeur. Toutefois, un tel afflux explique pourquoi Lante ressemble à un gigantesque chantier de construction. Des maisons sortent du sol un peu partout et de nouveaux quartiers commencent à se créer au-delà des murailles afin de remédier au manque de place.

Bien que la Citée est un temps accepter les étrangers dans son centre, depuis peu elle remet les nains à l’honneur. Ainsi même si on chiffre le nombre d’hommes à quelques milliers et une dizaine d’elfes, la plupart vivent encore dans l'enclave ou dans les quartiers extérieurs à la ville. De nombreuses familles s'installèrent dans les terres environnantes dans le but de créer de nouvelles fermes. L'afflux de nains et des nombreux commerçants, fait que la population du royaume des Plaines du Brissalion atteignent près de soixante milles âmes.

Armée des plaines Modifier

La majeure partie de l’armée de Lante est formé par les forces que  constituait l’ancienne garnison de Kirgan.  Cela représentait une force vive d’environ cinq mille nains. Mais une bonne partit des soldats périrent durant les troubles puis lors de la destruction de la cité. De ce chiffre ne restait guère que deux milles survivants. Force à laquelle sont venus s’ajouter les effectifs des milices de Lante, ainsi que ceux de quelques clans des environs. L’armée de Lante représente aujourd’hui 3 600 soldats de métier répartis ainsi :

Garde Royaux : 40

Infanterie lourde : 720 -1er régiment (3 caserne) -2eme régiment  (3 caserne) -3ème régiment (3 caserne)

Infanterie légère : 800 -4eme régiment  (5 caserne) -5eme régiment  (5 caserne)

Éclaireurs : 320 -6eme régiment  (1 caserne)

Lanceurs de hache : 400 -7eme régiment  (4 caserne)

Arbalétrier : 160 - 8eme régiment  (2 caserne)

Archer monté sur bélier : 80 -9eme régiment (2 caserne)

Chevaucheur de Bélier : 240 -9eme régiment (4 caserne)

Génie de Lante : 160 -10 Régiment (2 caserne)

Milice de Lante : 640 -Guet de Lante (4 caserne) - Garde des Faubourgs (4 caserne)

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.