FANDOM


« L'infanterie elfique au combat est un spectacle incroyable, c'est un véritable mur de lames et de boucliers, strictement ordonné et d'une précision mortelle. Aucune vague ne semble assez puissante pour abattre cette muraille. »

Un général humain inconnu - archive de l'Académie Royale de Diantra : Les temps anciens

Tactique générale Modifier

HE - Lothern Seaguard

Infanterie en action

Appelée également L'infanterie est la section la plus importante en taille des armées elfiques, juste devant l'archerie. C'est également celle qui prend le plus de risques, toujours en première ligne, son rôle le plus courant sera le même que celui d'un rempart pour une forteresse, chargée de contenir au maximum les armées ennemies pour que les archers et mages situés en arrière puissent démontrer librement leur puissance de frappe. La majorité des tactiques elfiques s'appuient essentiellement sur l'intégrité de ce bloc de défense vivant, parfois surnommé l'umbas i eldaiva : le bouclier des elfes. Il se doit d'agir comme un corps unique, parfaitement ordonné en son sein, pour des mouvements de défense ou d’attaques coordonnées d'une précision remarquable.

Qu'il s'agisse des hommes, des nains ou même des drows, les ennemis des elfes ont bien souvent fondé leur attaque sur des charges utilisant l'effet de masses, le rôle de l'infanterie sera alors de briser cet effet de foule en utilisant les armes adaptées aux troupes adverses, les elfes préférant de loin briser la charge avant qu'elle ne les atteigne que de devoir encaisser le choc avec leurs seuls muscles.

L'infanterie comprend des épéistes d'une part et des lanciers d'autre part. Chacun des deux corps d’armes se spécialise ensuite dans l'arme à deux mains, ou l'arme à une main avec bouclier.

Uniforme Modifier

L'armure des fantassins est composée de tissu vert sombre, de maille classique mais d'un métal relativement léger, et d'éléments de plates de couleur dorée. Leur casque reprend la bannière elfique : deux feuilles protègent les joues, la troisième sert de décoration frontale, l'étoile d'argent est gravée sur cette dernière. Ils portent ensuite un long haubert de mailles, par-dessus lequel on place une cuirasse faite d'un enchevêtrement de lames métalliques courbées, une deuxième protection de ce type au niveau de la taille, des épaulières, des garde-bras et des grèves.

On rajoute enfin une cape, nouée dans le dos en rabattant les coins par-dessus les épaules et les croisant sur le torse, et un long pan de tissu qui vient entourer une partie des jambes, se glissant sous les plates et par-dessus la maille. Les éléments de plates varient quelque peu selon le corps d'infanterie qu'ils équipent.


Corps des Epéistes  ( I mectari )Modifier

Les épéistes sont les spécialistes du corps à corps direct, leur capacité à engager chaque unité adverse dans une sorte de rapide duel les rend particulièrement efficaces face à l'infanterie adverse, que ce soit par la charge groupée ou par l'engagement des troupes de manière assez dispersée (c'est le cas en forêt par exemple). Bien que ça ne soit pas leur spécialité, ils affichent des performances respectables lorsqu'il s'agit d'encaisser une charge.


Epée et bouclierModifier

Utilisation tactiqueModifier

Usant agilement de leur bouclier et de leurs épées pour parer et contre-attaquer les coups qu'on leur destine, les épéistes à une main sont des unités particulièrement polyvalentes, capables de s'adapter à la plupart des adversaires.

Leur intervention est souvent requise face à des ennemis pariant comme eux sur la souplesse et l'agilité, ou lorsqu'il est préférable de réussir à bloquer les attaques de l'adversaire. Ils sont de manière générale de très bonnes unités pour engager tout type d'infanterie mais manquent un peu d'allonge et de puissance de frappe.


EquipementModifier

Ils sont équipés d'une épée de style elfique (légèrement courbée) à poignée courte et à lame moyenne et d'un bouclier léger, accroché à l'avant-bras, qui se trouve en fait être conçu comme un garde-bras amélioré. L'épaulière du bras portant le bouclier est également agrandi et renforcée de manière à ce que ce bras serve pleinement d'élément défensif. L'autre bras est laissé beaucoup plus libre pour des frappes rapides.


Epée à deux mainsModifier

Utilisation tactiqueModifier

Les épéistes qui choisissent l'épée à deux mains se dotent d'une puissance de frappe très importante, contrebalancée par une défense assez aléatoire, leur survie est extrêmement dépendante de leur talent et de leur capacité à maintenir l'ennemi sous contrôle.

Une seule ligne d'épéistes à deux mains peut déclencher des frappes dévastatrices, notamment face à la charge d'une infanterie moyenne, leurs rangs se transforment alors en un mur de lames tournoyant sans relâche pour faucher tout ennemi qui tenterait d'approcher. Face à des unités plus dangereuses ils devront utiliser leur habileté et leur relative allonge pour frapper sans l'être eux-mêmes.


EquipementModifier

Leurs épées sont longues et dotées de grandes poignées, elles rendent leurs mouvements moins rapides mais leur offre plus de portée, d'amplitude et de force. Leurs épaulières et garde-bras ont été légèrement allongés et renforcés pour leur conférer une plus grande résistance sans entraver les mouvements.




Corps des lanciers ( I ehtyari )Modifier

Les lanciers excellent dans l'arrêt des charges ennemies, qu'il s'agisse d'infanterie ou de cavalerie. Dans ce dernier cas on remarque un fait qui amuse parfois les autres races, c'est que les elfes préfèrent harponner le cavalier que la monture elle même lorsque cela est possible. Ainsi, si les rangs des lanciers sont généralement assez espacés ce n'est pas seulement pour leur permettre de se placer correctement et éviter des charges trop violentes, mais aussi pour récupérer les chevaux sans cavalier. Les lanciers sont également capables d'actions offensives, mais ils resteront pour cela généralement bien groupés, un lancier isolé étant plutôt handicapé lorsqu'il se trouve encerclé. Leur puissance à l'attaque n'en demeure pas moins impressionnante, les lanciers en attaque sont un véritable rouleau compresseur, lent mais impitoyable.

La pièce d'armure protégeant le bassin et les cuisses a été troquée chez les lanciers contre deux grandes pièces de plate, permettant ainsi de les lester sur leurs appuis et également de protéger leurs côtés, zone plus sensible chez les lanciers du fait de leur posture en travers.


Lance et bouclierModifier

Utilisation tactiqueModifier

On dit que l'utilisation d'une lance courte avec un bouclier a vu le jour lors des guerres contre les nains. Il était en effet beaucoup plus commode pour l'infanterie d'abattre à distance ces tempêtes de hache miniature avant qu'elles ne leur cisaillent les mollets.

Les lanciers à une main sont particulièrement efficaces contre tout type d'infanterie. Ils peuvent également faire face à des cavaliers mais sont alors moins efficaces que les lanciers longs, du fait de leur portée plus restreinte. Le bouclier et la lance courte leur permettent une relative souplesse, utile pour engager des unités en combat singulier. Leurs hauts pavois sont également utilisés pour arrêter des tirs de flèches, mais les carreaux des arbalètes peuvent être suffisamment puissants pour les traverser dans leurs zones les plus faibles.


EquipementModifier

Les lanciers à une main portent une lance courte (un peu plus de deux mètres) dont la hampe est étudiée pour être tenue à une main, sous le bras avec suffisamment de confort ; et un un grand pavois, légèrement moins haut qu'eux. Ce dernier est taillé de telle sorte que l'on puisse passer la lance dans une encoche pour frapper tout en restant protégé. Ce n'est cependant pas toujours la tactique de combat la plus efficace.


Lance longueModifier

Utilisation tactiqueModifier

Les lanciers à deux mains sont d'excellentes unités face à de la cavalerie, la grande portée de leur lance leur permettant de harponner sans problème et avec grande précision les cavaliers.

Le mur de lances elfiques est également un fléau pour toute armée tentant une charge, les lanciers ne se contentant pas de brandir leurs lances, loin de là, mais allant chercher en plus les points vulnérables de l'ennemi. Le long tranchant des armes d'hast elfiques fait d'ailleurs de cette arme bien plus qu'une simple lance, pouvant donc être manié de bien diverses façons. C'est à deux mains que les lanciers expriment tout leur talent. Ils sont dotés d'une grande puissance offensive mais manquent cruellement de défense.


EquipementModifier

Leur lance est de taille moyenne (deux mètres cinquante environ) avec une hampe permettant une bonne prise en main pour un maniement complexe. Les épaulières et garde-bras de ces lanciers ont été hautement renforcés pour compenser leur manque de défense mais cela reste bien dérisoire.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.