FANDOM


Situation initiale Modifier

( chez les elfes? )

( chez les Drow? )

La prise d'Ellyrion Modifier

Durant la dernier année du 10e Cycle, les drows passèrent soudainement à l'attaque. Les 2 000 défenseurs ne firent pas le poids face aux sombres nuées. Même avec les renforts, la rage des combats ne permis pas de garder le Fort et une grande partie des effectifs envoyés protéger Anaëh y laissèrent la vie.

Rp de la Destruction d'Ellyrion:Bataille pour Ellyrion

RP de la situation post-prise:L'heure est à la Guerre



Le VoileModifier

L'avancé permanente des sombres fut cependant interrompue par le Voile. Le fait que le monde sombre dans les ténèbres si peu de temps après une victoire aussi éclatante que celle que les drow avaient remportés à Ellyrion était un présage d'importance et les envahisseurs préférèrent arrêter toute tentative avant d'en savoir plus.

La fierté blessée des elfes les laissa rester sans tenter grand chose. La débâcle avait déjà été très couteuse en vie et en risquer d'autres sans stratégie précise et sans renfort suffisant relevait du sacrifice voir du suicide pour les quelques officiers survivants.


La prise d'Eraïson Modifier

Ce fut 7 ans après le Voile que les Drows décidèrent de franchir le pas. Après avoir assiégé Wyslena, ils utilisèrent d'anciennes galeries pour passer les défenses d'Eraison et prendre les défenseurs à revers. Après des batailles sanglantes, un Front se stabilisa, plus une zone d'échauffourées et d'embuscades permanente qu'une véritable ligne, cela laissa cependant assez de marge de manœuvre aux elfes pour qu'ils puissent commencer à réagir.


RP de la prise d'Eraison: L'Ëala de Pierre

RP de  la situation post-prise: Telle une plaie


L'Eveil d'Anaëh Modifier

430710Grandcerf

Carpacelva

Les Ëalas se réveillent, les golems se relèvent pour chasser les intrus de leur terres.

Appelée par les suppliques inconscientes des enfants de Kÿria, la Chasse Sauvage, horde d'animaux  poussés par les esprits et menés par le Grand cerf de Carpacelva, s'est formée sur les rives de l'Uural dans les Terres d'Ardamir. A présent, son but est de détruire l’ennemi d'Anaëh, détruisant par la même occasion tout ce qui tentera de se mettre en travers de son chemin.


"Faible être, nous sommes les premiers fils,
Écartez vous de notre chemin.
Nous allons chasser l’ennemi.
"


Le Cri du Grand CerfModifier

Un matin de la 8e année du 11e Cycle, quelques mois après la prise d'Eraison, la Chasse Sauvage s'éveilla. Un Cri explosa dans la Symphonie, surpassant tout autre son jusque dans le tréfonds de l'âme des habitants d'Anaëh. Pour ceux qui étaient sensible à la Symphonie, ce moment restera un instant d’effroi. La nature la plus sauvage avait jeté un hurlement de Colère et de rage à l'intention de tous ses ennemis.

RP: D'un Titan l'Echos assourdissant


Résistance et Tensions des elfes Modifier

La prise d'Eraison fut un coup dur pour le moral du peuple elfe. Si la débâcle d'Ellyrion avait blessé leur orgueil et sapé les forces des Citadins, cette nouvelle défaite prouvait leur incapacité à protéger l'Œuvre de leur Mère.

Jusqu'ici, la plupart d'entre eux s'étaient crus à l'abri dans les profondeurs de la sauvage Anaëh. L'avancée corruptrice des drows, difficile à ignorée pour les protectorats du Sud, étaient bien loin de ceux du Nord et réveiller les têtes en l'air s'était révélé bien plus difficile que prévu.

Les elfes étaient plus nombreux, et au moins aussi bien armées que leurs cousins sombres, ils étaient également avantagés par le terrain qu'ils maîtrisaient si bien. Mais ils étaient divisés.


NossModifier

Perdus aux quatre coins d'Anaëh, n'entendant parler du Front que par les échos de la Symphonie, les Noss ne disposaient d'aucun chef pour les unifier. Difficiles à contacter et parfois farouchement opposés aux citadins, plus de la moitié des forces d'Anaëh était ainsi tenue à l'écart de la stratégie militaire. Du moins jusqu'à récemment...

Car malgré les rancœurs, il y a bien une chose pour laquelle les Noss sont près à se battre : Anaëh


TaledhelModifier

Les elfes des Cités, marqués par la débâcle d'Ellyrion et les évènements du Voile, tiennent le Front en l'absence d'ordre réel. La perte ou le changement de la quasi-totalité des officiers, l'intégration des forces locales à l'armée royale et l'absence de Commandant paralysent la plupart des décisions rapides. Les tensions entre ceux considérant les Noss comme des regroupements d'arriérés sans valeur et ceux voulant de leur aide pour palier le manque de soutien des cité entre elles est difficile à mettre de côté.

La disparition du Roi Dyarque aurait pu sceller leur chute si certains Protecteurs (comme Tymerion Adantar ou Halyalindë Yasairava ) n'avaient pas pris peu à peu le relais.

Front elficodrow

Le Front Elfico-drow et l'incartade d'Eraison

RP: Si vis pacem para bellum



Forces en présences Modifier

Armée Drows (3 osts + prêtres ) = 30 000

Armée royale = 3 000

Armée locales = 20 000 (maximum à mobilisé: 60 000 )

Forces Noss = 500 (maximum à mobilisé supérieur aux armées locales)

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.