FANDOM


Le Culte de Mogar… Il voue à l’Œuvre du Père des Batailles une dévotion pleine et entière, il est de toutes les guerres, de toutes les batailles et de tous les camps… Il est neutre, ne prenant le parti d’aucun, mais les soutenant tous. Il est l’unique Culte  à trouver même des adeptes et des serviteurs chez les Exilés du Puy d’Elda, sous le nom d’Uriz, bien que cette fracture ne soit connu ni de l’un, ni de l’autre et ait provoqué des variations entre les dogmes et les pratiques de Mogar et Uriz.

Implantation Modifier

Le Culte de Mogar trouve ses origines en territoire nain, dans une Cité devenue légendaire mais dont on ne trouva plus trace depuis sa destruction supposée par le Dieu. Il n’y avait à l’époque pas encore trace des préceptes de Guerre, uniquement les louanges d’un Dieu Créateur, qui sont apparus après cet évènement.  Depuis cette époque, le Culte trouva foyer dans chaque royaume et sur chaque territoire affecté par l’Œuvre. D’abord le nouveau royaume nain, puis les hommes et de fait et par nécessité, les elfes.  Vinrent enfin les sombres exilés d’Aduram, les Drows du Puy d’Elda. Mais son implantation sur ces territoires n’est pas uniforme, elle varie très fortement d’une culture à une autre, d’une race à l’autre.

Chez les Humains et les Nains… Le Culte de Mogar cohabite plus ou moins harmonieusement avec les autres Cultes, ne prenant pas l’ascendant. Il possède un Grand Temple  dans chacun de ces royaumes, situé à proximité de Kirgan, au plus près d’un volcan, sous terre et dans le Duché d’Erac, construction troglodyte taillé dans une montagne, ainsi qu’un temple et un monastère dans chaque grande ville de ces deux royaumes. Le Culte en ces territoires est présent auprès de chaque dirigeant… Rois, Ducs, Marquis, Comte, Baron et Seigneur, du moment qu’ils possèdent une armée. La grande majorité des prêtres, s’ils demeurent sous l’autorité exclusive du Culte, sont intégrés aux armées locales comme aumôniers militaire, pouvant diriger des troupes, soutenir, combattre ou bien conseiller. Les nains l'appellent Mogar, tandis que les humains le vénèrent sous le nom d'Othar.

Chez les Elfes… Le Culte de Calimenthar est très peu présent, car bien que nécessaire en ces temps où la Guerre est très présente, il n’a pas les faveurs et de bons rapports avec le Culte de Kÿria. Ainsi se limite-t-il à un unique Temple de petite taille à Alëandir. Le Culte, en Anaëh ne représente qu’une petite assemblée de Prêtres formant un conseil stratégique et militaire attaché et au service du Conseil des Seigneurs Protecteurs avant tout, bien qu’il soit possible à un Protecteur de venir les consulter.

Chez les Drows… Le Culte d’Uriz impose sa suprématie sur les autres cultes du Panthéon Sombre. Il est un Dieu Souverain, abordant un visage différent. Il possède un unique Grand Temple au Puy d’Elda situé dans la Chambre Magmatique, ainsi que des autels en Ithri’Vaan. Dans le Puy d’Elda, le Culte sait jouer sur les deux tableaux de Mogar… Il fait office de conseiller auprès des souverains et des autorités militaires, pouvant même les guider selon la volonté du Dieu, mais participe également aux batailles, apportant partout le soutien d’Uriz. Il est un pouvoir incontestable et tout puissant, affectant la religion et l’armée, deux des trois pouvoirs.

Hiérarchie Modifier

La hiérarchie de Mogar est basée sur la même logique que les autres Cultes… Nous trouvons donc l’adepte à sa base, auquel on dispense des connaissances de bases et générales, enseignement aux lettres et aux armes, à la science militaire. Des différences cependant entre ceux qui choisissent la prêtrise et le monastère. Les aspirants prêtres et prêtresses recevront un enseignement plus poussé dans l’usage de la magie divine, dans l’apprentissage des stratégies et la gestion des hommes, mais ne négligera jamais pour autant le combat. Les aspirants moines et moniales quant à eux seront physiquement mieux entrainé, au détriment du reste. A échelon plus haut, nous trouvons donc les Moines et Prêtres. Les Moines, plus souvent appelés Frères et Sœurs de Bataille, forment un corps de combattants dévoués et totalement tournés vers la Foi et le Culte. Ils sont divisés en plusieurs ordres, aux enseignements et méthodes parfois différentes selon les régions et les temples. Les Prêtres sont pour la plupart intégré aux armées locales comme aumônier militaire, prenant de nombreuses fonctions, tels que conseillers stratèges, officiers supérieurs, soutiens magique et combattant. Leurs armes de prédilections est le marteau de guerre. Pour les autres, ils sont ceux qui gèrent les sacrifices et offrandes et la formation des adeptes. Un prêtre de Mogar ne prêche pas, ne vagabondant pas de villages en villages. Il y a ensuite les trois Grands Prêtres… Ils sont les Protecteurs des Grands Temples, devant s’assurer autant du bon fonctionnement et de l’entretien de ceux-ci, ils ont la garde des possibles trésors et reliques. Ce sont des Prêtres qui ont démontré une grande dévotion et une grande capacité au fil des ans. Au sommet, il y a les deux Haut Prêtres… Depuis l’apparition des Drows, il n’y a plus eu qu’un seul Haut Prêtre en charge du Royaume Nain, Humain et Elfe, l’autre appartenant nécessairement à la sombre race gère le Puy d’Elda.

Pratiques et symboles Modifier

Offrandes et Sacrifices : De tout temps, les êtres mortels aiment penser qu’un cadeau encouragera les faveurs des Dieux, et si les Cultes se sont détournés de cette voie, celui du Dieu de la Guerre continue d’encourager les sacrifices rituels pour appeler à la bénédiction et à la sympathie de la divinité. Le seigneur qui voudra que sur son armée plane les faveurs du Dieu des Batailles offrira un sanglier ou un verrat, dans quelques cas même, un taureau, au Temple de sa châtellenie. L’homme seul qui s’en va mener des combats quant à lui, s’il veut s’attirer le regard du Dieu offrira un coq. Les meilleures parties de ces bêtes sont alors découpées avant d’être offert aux flammes les plus ardentes.

Bien sûr, les Temples ne refusent pas les autres formes de cadeaux, tels les bijoux ou les coffrets précieux, l’or.

Attributs : Le Marteau d’armes, devenu l’arme de prédilection des Prêtres. Le Feu.

Représentation du Dieu : Dans chaque Temple, derrière l’autel trône la représentation de Mogar, à la vue de tous, observant chacun de ses ouailles. Il est représenté chauve, une longue barbe et une musculature puissante, assit avec grandeur et souveraineté sur un impressionnant trône de pierre, son marteau de guerre à ses pieds, son regard porté sur ceux qui le visite, un feu brûlant derrière lui.